Flash NPA – Les archives en ligne

Orange a présenté son plan « Essentiels 2020 »

L’opérateur a annoncé, mardi 17 mars un nouveau plan stratégique qui donne la vision à cinq ans de Stéphane Richard, le PDG du groupe. La première priorité d’Orange est d’investir dans les réseaux avec un triplement des investissements dans les infrastructures à hauteur de 15 milliards d’euros entre 2015 et 2018. Sur le mobile, Orange envisage d’atteindre une couverture 4G supérieure à 95 % du territoire dans chaque pays où il est présent. Sur le fixe, l’objectif est de généraliser la fibre optique en atteignant les 20 millions de prises raccordées en France en 2022 (3,6 millions aujourd’hui). Ces investissements ambitieux doivent permettre de tripler le débit moyen des abonnés fixes et mobiles, ouvrant ainsi la voie à de nouveaux services, à de nouvelles expériences utilisateurs et à la croissance du chiffre d’affaires grâce à une explosion de l’échange de données.

La migration vers le tout-IP va accélérer la convergence des réseaux de communications et doit permettre à Orange de s’imposer dans les 5 ans qui viennent comme un acteur majeur dans le domaine des objets connectés et des services financiers. Stéphane Richard souhaite dépasser le milliard d’euros de chiffre d’affaires dans ces nouveaux services en 2018. S’il est probable que la nouvelle box annoncée pour la fin de l’année soit amenée à jouer un rôle de hub pour la maison connectée, les ambitions d’Orange sont plus globales puisque le groupe souhaite être présent sur l’ensemble de la chaine de valeur des objets connectés : la distribution (20% des boutiques seront transformées en Smart Store pour tester les produits et services et découvrir les innovations), la fourniture de services à valeur ajoutée (santé et bien-être, domotique), la gestion des données.

Enfin, pour inventer les services capables de s’imposer sur les nouveaux terminaux et créer des usages adaptés aux réseaux convergents, Orange va renforcer sa démarche d’open innovation avec de l’accompagnement de start-up (renforcement du dispositif Orange Fab) et des prises de participation via les fonds d’investissement Iris Capital management (créé avec Publicis) et Orange Digital Ventures.