Flash NPA – Les archives en ligne

Le SSP Videa se positionne sur le créneau du programmatique TV

Alors les expérimentations de programmatique TV se multiplient depuis plusieurs années, la filiale du groupe Cox Media vient de réaliser sa 1ère campagne automatisée linéaire sur la chaîne locale WBRC Fox6 News.

Plateforme développée à destination des chaînes TV (donc supply-side, c’est-à-dire du côté offre d’inventaires) pour les aider à automatiser et optimiser la commercialisation de leurs espaces publicitaires, Videa vient d’orchestrer en partenariat avec l’agence 22squared, la diffusion d’une campagne-test en télévision linéaire entre le 28 mai et le 21 juin 2015, pour faire la promotion de l’ouverture à Birmingham (Alabama) du PGA Tour Superstore (magasin officiel de la ligue professionnelle de golf américaine) et créer du trafic en magasin.

Il s’agissait des « deux premières briques » du programmatique, à savoir l’automatisation des process et la qualification des inventaires. Les spots ont été diffusés lors des journaux locaux et émissions sportives, lors de programmes événementiels liés aux sports, par exemple la 1ère retransmission par Fox de l’US Open de Golf, la coupe du monde de football féminin, la finale de la Champions League de l’UEFA, ainsi que des écrans de dayparts.

Selon Mary Barnas, vice-présidente de Videa, « cela représente une formidable opportunité pour les agences locales, régionales et nationales d’adopter le programmatique, car elles ont accès aux données, au ciblage d’audience et à des inventaires premium essentiels pour atteindre les objectifs publicitaires. Et en fournissant aux stations locales les mêmes capacités que les networks, notre plateforme modifie sensiblement la manière dont la télévision broadcast est achetée et vendue ». L’agence 22squared souhaite continuer à développer des campagnes automatisées pour ses clients et aller plus loin dans le programmatique, avec la personnalisation es spots.

Videa semble donc suivre la trace d’AOL ONE, qui opère en Australie avec Multi Channel Network sur le linéaire, et cherche à devenir un partenaire technique privilégié alors que le programmatique en télévision se développe petit à petit. Il pourrait représenter entre 3% et 5% du marché TV américain dès 2015, soit déjà plusieurs centaines de millions de dollars et l’année 2016 devrait être déterminante, selon Mediapost.