Flash NPA – Les archives en ligne

Google protège son business mobile contre les applis

En avril 2015, Google avait mis à jour son algorithme de classement de ses résultats de recherches. Sur une requête mobile, les sites non adaptés au mobile seraient déclassés au profit des sites responsives. Lors de cette annonce, Google avertissait que de nouvelles évolutions seraient à venir. C’est chose faite, avec l’annonce la semaine dernière, d’un prochain update pour le 1er novembre 2015.

Pénaliser les interstitiels faisant la promotion des applis

A partir du 1er novembre 2015, les sites mobiles qui proposent un interstitiel faisant la promotion d’une application et occupant un large espace de l’écran mobile (modèle de gauche sur l’illustration ci-dessous) seront pénalisés et considérés comme non-responsive. Les sites proposant de petits interstitiels ne seront pas affectés par la mise à jour et la pénalité (modèle de droite).

Intersitiel pénalisé vs interstitiel autorisé par Google
f3
Source : Google.com

Le confort de l’utilisateur

Google explique dans son communiqué que les sites proposant ce type d’interstitiel ne garantissent pas un confort d’usage suffisant aux mobinautes pour être considéré comme proposant une expérience adaptée au mobile. Toutefois, toujours selon Google, les interstitiels promotionnels (publicité classique) ou proposant d’autres informations comme un événement, un abonnement à une newsletter ou autre, ne devraient pas affecter le classement des sites.

Défendre son business face aux applis

Les mises à jour successives de Google sur des aspects mobile-friendly doivent être mises en parallèle de la concurrence accrue des applications mobiles. En effet, une part importante du temps passé sur mobile est consommée sur les applications au détriment du web et du search. Selon des chiffres communiqués par Richard Firminger de Yahoo aux rencontres de l’Udecam, le temps passé sur les navigateurs ne représente plus que 10% du temps total consommé sur mobile. En garantissant confort et pertinence, Google espère ainsi conserver son audience et la faveur des mobinautes. Les pénalités et bonifications de l’algorithme doivent inciter les éditeurs à s’adapter pour maintenir ou gagner en visibilité

Pour aller plus loin :
Prévenir les pénalités sur son site mobile : Si votre site Internet propose ce type d’interstitiel, vous pouvez réaliser le test pour savoir si vous risquer une pénalité ou non le 1er novembre via un outil développé par Google.
Les erreurs les plus classiques en compatibilité mobile : De même, si vous souhaitez aller plus loin sur le sujet, Google a développé un mini-site pour présenter les 7 erreurs les plus classiques sur la compatibilité mobile .