Flash NPA – Les archives en ligne

Watchever : nouvelle éditorialisation pour le service de SVoD allemand

Watchever, spécialiste de la vidéo par abonnement illimité outre-Rhin, vient de procéder à la refonte de son service avec en point d’orgue, une révision complète de l’éditorialisation de son offre. Fini l’entrée par section thématique, place à une organisation par chaîne, principalement autour des marques médias. 25 chaînes au total, représentant les grands studios, nationaux et internationaux, avec en complément quelques chaînes autour des marques de programmes les plus puissantes. Un positionnement original qui doit permettre au service de se démarquer au sein de l’un des marchés les plus concurrentiels d’Europe et de se relancer après deux premières années de résultats négatifs.

Contexte

Watchever est une offre de SVoD généraliste, proposant une large sélection de films allemands et étrangers ainsi qu’un vaste choix de séries TV pour un tarif mensuel de 8,99€. Distribué en OTT via navigateur web et applications dédiés, Watchever est accessible sur l’ensemble des écrans et dispose en outre d’un mode de téléchargement pour visionnage hors ligne. Lancé début 2013, le service compterait aujourd’hui près de 300 000 abonnés. Un succès commercial qui masque pourtant une réalité économique bien plus sombre puisque le service a affiché des pertes de 66 millions d’euros sur le total de l’année 2013 (pour un CA de 12 M€). Début 2014, les mauvais résultats se sont accentués avec une perte de 21 millions d’euros sur le seul premier trimestre. Une accélération qui s’est accompagnée de rumeurs quant à une possible mise en vente par Vivendi, la maison mère du service souhaitant alors limiter les dégâts. Une situation d’autant plus préoccupante que l’année 2014 a vu l’arrivée de deux géants du secteurs sur le marché allemand, Amazon et son offre Prime Instant Video (fin février) et Netflix (mi-septembre). Le service du leader mondial du e-commerce y représenterait un tiers du marché de la vidéo à la demande, 1 an seulement après son lancement.

Fonctionnalités
  • Éditorialisation du service sous la forme de chaînes, avec entrée par grand studio en lieu et place des sections thématiques classiques. 25 chaînes au total, issues d’accords avec des networks nationaux (ZDF, Kinopalast…) et internationaux (ABC, CBS, Disney Movies, MTV, Nickelodeon, Universal Music…), dont certains font leur première apparition sur le marché allemand (BBC First, BBC Brit…).
  • Création de chaînes autour des marques de programmes les plus fortes des catalogues des ayants-droit partenaires (Doctor Who, Jamie Oliver…).
  • Introduction d’un outil de recommandations personnalisées reposant sur la combinaison d’algorithmes puissants et de sélections d’experts. Jusqu’à 5 profils peuvent être crées sur un même compte utilisateur.
Analyse

La refonte de Watchever et de l’éditorialisation de son offre vise à enrichir l’expérience utilisateur en facilitant la navigation et en simplifiant l’accès à des contenus jusqu’ici moins exposés. L’entrée par studio doit permettre de mieux orienter les abonnés avec des repères qui leurs sont plus familiers. Un leitmotiv affiché par Karim Ayari, directeur général de Watchever : « During the past two years we realised our subscribers were going for only a small part of our content. Only around 20% was being viewed and the other 80% was not seen at all because on SVoD the door is the home page, and you can only display a limited amount of content there. ». Cette nouvelle organisation permet en outre une meilleure communication autour des marques et un contrôle de leur univers respectif. Elle rapproche l’expérience Watchever d’une expérience TV, avec un bouquet de chaînes, tout en conservant les codes qui font la valeur ajoutée des offres SVoD avec un accès illimité, des contenus délinéarisés, une distribution OTT et des fonctions de recherche et de recommandation poussées. Avec cette nouvelle mouture Vivendi tord le cou aux rumeurs de désengagement et réaffirme sa volonté de s’imposer dans la distribution de contenus sur l’un des principaux marchés européens.