Flash NPA – Les archives en ligne

Focus : BBC Store, le téléchargement définitif pour compenser le déclin du physique

La BBC a lancé au Royaume-Uni son propre service de VOD transactionnel, le BBC Store, une place de marché qui permet d’acheter directement les œuvres de la BBC au format numérique. La BBC étant propriétaire des œuvres qu’elle diffuse, ce service permet à la BBC d’enrichir ses moyens d’exploitation directe de son catalogue en offrant une nouvelle exposition aux contenus et de nouvelles sources de revenus.

Un service de téléchargement définitif riche et intégré à l’iPlayer

Le service public britannique a lancé le BBC Store, son propre service de VOD transactionnel pour commercialiser en EST les œuvres diffusés sur les antennes du groupe public. La BBC, produit 60 à 70 % de ses contenus en interne[1] grâce à son système d’in-house production et dispose de parts de coproduction sur les 30 à 40% de production externe. Ce système permet au groupe public britannique d’exploiter directement ses œuvres notamment au format numérique. Le BBC Store propose donc un catalogue riche, composé d’archives et de classiques de la BBC (Fawlty Towers, House of Cards UK, The Office UK…) mais également d’une part importante de programmes récemment diffusés sur les chaînes du groupe (Luther, Peaky Blinders, Sherlock…). Le site propose aujourd’hui 7 000 heures de programmes variés parmi lesquels des séries, des programmes jeunesse, des documentaires ou encore des programmes de flux. Le groupe a annoncé qu’il ajouterait 3 500 heures de programme au cours de l’année 2016.

Le service est intégré dans le dispositif numérique de la BBC et offre une complémentarité avec le rattrapage proposé par l’iPlayer. En effet, s’il est disponible de façon autonome sur un site dédié, le service est également accessible sur l’iPlayer, sur les fiches de chaque contenu. Une section « Place to buy » permettant d’acheter les programmes disponibles avec le BBC Store a ainsi été ajoutée, elle propose également d’acheter le contenu sur des services tiers. L’intégration à l’iPlayer permet à la BBC d’offrir au sein d’un service unique un accès continu aux programmes, d’abord pendant 30 jours en rattrapage puis au-delà en achat définitif. Le service est disponible sur PC et Mac seulement pour l’instant (BBC Store et iPlayer), mais la BBC a annoncé sa mise à disposition prochaine sur l’application mobile de l’iPlayer et sur l’application de TV connecté au cours de l’année 2016.

Une spécificité du service tient aux conditions très souples d’utilisation du service. Sur le site BBC Store, l’ensemble des contenus sont accessibles en streaming ou via un système de téléchargement permissif en comparaison de ceux des services concurrents. En effet, une fois le contenu téléchargé, il peut être visionné sur n’importe quel terminal sans restriction. Une fois le contenu télécharge, il ne sera pas remplacé ou supprimé par le BBC Store, même en cas de disparition du contenu sur le service, garantissant ainsi une possibilité d’usage à très long-terme. Le BBC Store incite même dans ses CGV au téléchargement du titre afin que l’utilisateur n’en perde pas l’usage. Sur l’iPlayer, pour l’instant, seul le streaming est accessible mais la possibilité de télécharger les contenus devrait être ajoutée.

Maximiser l’exposition des œuvres et compenser le déclin du marché physique

Ce lancement s’inscrit dans la stratégie de la BBC de proposer un nombre croissant de ses contenus au format numérique. En effet, la BBC vise depuis plusieurs années à maximiser l’audience en ligne de ses programmes y compris sur les plateformes éditées par des tiers, et le groupe vend ses contenus à un grand nombre d’acteurs. L’introduction du BBC Store s’effectuera justement en complément de la vente de droits à des tiers et non pas dans le but de centraliser l’ensemble des transactions autour des programmes BBC sur une seule plateforme propriétaire. Le groupe a déjà annoncé que ses programmes continueraient à être disponibles sur d’autres services afin de maximiser leur audience et donc les revenus pour le groupe.

Pour la BBC, l’objectif de cette expansion vers le numérique est de compenser le déclin inexorable du marché physique qui impacte les revenus du groupe. L’exploitation directe de ses œuvres est une source de revenu majeure pour la BBC, les ventes internationales de programmes à elles seules représentent 25% des revenus d’activités du groupe. Les ventes de DVD et de Blu-Ray constituent la deuxième source de revenus générés par les programmes, mais selon Marcus Arthur, directeur de BBC Worldwide, ces revenus ont chuté de moitié en trois ans pour le groupe. Dans ce contexte, le BBC Store est une « opportunité de créer de nouveaux revenus ». Marcus Arthur a néanmoins déjà prévenu qu’il ne s’attendait pas à ce que le service génère un revenu important en comparaison du résultat de 1,2 milliards de livres de BBC Worldwide attendu pour les cinq années à venir. Les ventes physiques devraient continuer à constituer encore quelques années la première source de revenus après les ventes TV. Néanmoins, avec ce nouveau service, la BBC espère favoriser progressivement le passage du public à l’achat numérique en s’appuyant notamment sur la complémentarité avec l’iPlayer.

_______________________________________________________

[1] Rapport du groupe de travail interministériel sur l’avenir de France Télévisions, février 2015