Flash NPA – Les archives en ligne

Zive renforce le positionnement haut de gamme du nouveau SFR

Les deux principales nouveautés annoncées par Altice lors de la conférence de presse du lundi 9 novembre, le service de SVoD Zive ainsi que la nouvelle Box Fibre Zive sont désormais disponibles pour tous les abonnés SFR. La « stratégie Zive » apporte un éclairage important sur l’avenir de la TV payante tel que le conçoit un opérateur désormais international et qui pèse plus de 40 millions de clients grand public dans le monde.

Dès le rachat de SFR par Numericable la décision avait été prise de stopper la production et la commercialisation du décodeur TV SFR Google Play. Ce dernier était prioritairement destiné aux foyers non-éligibles à la TV par ADSL, mais le nouveau groupe ne souhaitait pas pousser plus loin l’expérimentation d’une ouverture de ses équipements au géant américain. A l’autre bout du spectre, sur les offres très haut débit, le nouveau groupe fusionné a rapidement imposé LaBox Fibre Numericable comme le boitier standard de l’ensemble des nouvelles offres et un outil au service de la migration des abonnés SFR ADSL vers le réseau Fibre de Numericable (FTTLA). Les abonnés à la fibre FTTH de SFR continuant d’utiliser deux appareils, la Box de SFR (le modem) et le décodeur TV Evolution. Le lancement aujourd’hui de la box Fibre Zive prolonge cette stratégie et fournit plusieurs enseignements :

  • Pas de rationalisation à l’échelle internationale. La box Fibre Zive ne va pas permettre de mettre fin à la dichotomie actuelle des offres du groupe. De fait, si elle est beaucoup plus puissante, il ne s’agit que d’une évolution de l’ancien boitier Labox Fibre de Numericable. La nouvelle Box reste assemblée par Sagemcom avec qui Numericable a conclu un contrat d’approvisionnement en octobre 2011 et dont la durée initiale court jusqu’en avril 2016. Surtout, alors que des rumeurs faisaient état d’un nouvel équipement compatible avec le réseau FTTH il n’en est rien. La box Fibre Zive intègre un décodeur TV et un routeur câble, un modem DOCSIS 3.0 qui la cantonne au réseau de fibre FTTLA, avec terminaison coaxiale. La décision peut paraître surprenante eu égard notamment à la stratégie internationale du groupe Altice. Si la box Fibre Zive est bien compatible avec le réseau du câblo-opérateur israélien HOT, ce n’est a priori pas le cas pour Portugal Telecom dont l’infrastructure est majoritairement constituée de fibre FTTH (46% des foyers portugais couverts) et qui multiplie les investissements et les innovations sur son réseau de fibre optique jusqu’à l’abonné (Paolo Neves, CEO de PT a fièrement présenté lundi dernier les avancées de son groupe sur la technologie FTTH GPON2). Lors de la conférence du 9 novembre, Altice aurait parlé en aparté d’une deuxième box proposée début 2016 pour les clients raccordés à la fibre FTTH sans qu’il soit pour l’instant possible de confirmer.
  • Privilégier une box propriétaire. Malgré la stratégie de réduction des coûts engagée par Altice, la box Fibre Zive montre que la puissance d’une box propriétaire, même coûteuse, reste centrale. La culture française d’Altice l’emporte ici clairement alors que les entités portugaises, israélienne et surtout américaines (Cablevision et Suddenlink) sont beaucoup moins sensibles à cet aspect. Numericable s’appuie sur son retour d’expérience. Le groupe a lancé LaBox en mai 2012 et a pu constater son succès auprès des consommateurs, avec presque 500 000 boitiers déployés auprès de ses abonnés au 31 décembre 2014 (taux de pénétration de 41%). Pourtant le coût n’est pas neutre puisque LaBox revient au groupe à environ 200 euros par unité par rapport aux 135 euros par unité pour le décodeur Numericable précédent.

Le choix d’Altice repose donc sur la conviction que seul un équipement très haut de gamme peut permettre de recruter de nouveaux abonnés et de générer un accroissement de l’ARPU à la hauteur des investissements. A condition toutefois que le client accepte les prix proposés : la box Fibre Zive s’accompagne en effet de tarifs en hausse avec un ticket d’entrée à 42,99 € pendant 12 mois (offre Power+ à 39,99 € plus 3 € de location par mois), qui passe ensuite à 60,99 € (57,99 € + 3 €) auquel il faut ajouter un dépôt de garantie de 75 € pour la box.

Nouveaux services et nouveaux contenus

Alors qu’un nombre croissant d’opérateurs sont séduits par la souplesse et les économies permises par des systèmes d’exploitation dérivés des OS mobiles pour proposer des box hybrides ouvertes sur l’internet et capables d’accueillir de nombreuses applications, SFR fait donc le pari d’une box propriétaire intégrant son propre logiciel basé sur le HTML 5 ainsi que les solutions Middleware de Nagra (groupe suisse Kudelski) pour la protection des contenus et la gestion des expériences multi-écrans (sharecast). En réaffirmant son emprunte de câblo-opérateur avec une nouvelle box uniquement compatible avec la terminaison coaxiale, le nouveau SFR mise sur les particularités du câble TV pour proposer à ses abonnés une expérience différente.

  • La box Fibre Zive tire parti des avantages du câble en permettant grâce aux huit nouveaux tuners et au Modem DOCSIS 3.0 de regarder deux chaînes en picture-in-picture, de proposer un temps de zapping optimal (Quick’Zap) et, simultanément, de transmettre deux autres chaînes sur les terminaux connectés tout en offrant la possibilité de deux enregistrements. Autant de fonctions pour lesquelles le câble garde un avantage sur les technologies IPTV multicast même dans le cas de la fibre. De plus, le nouvelle box conserve la fonctionnalité de Restart déjà présente avec le modèle précédent et qui permet de revenir instantanément au début d’un programme (37 chaînes sont concernées mais pour chacune, seule une sélection de programme est éligible au restart).
  • La puissance de la Box ouvre également la voie à une autre catégorie de services qui, eux, ne sont pas propres au câble mais liés à l’univers de la Smart Home.  Grâce à l’intégration native des technologies sans contact NFC et Bluetooth, la Box Zive permet une interconnexion très simple avec l’ensemble des terminaux mobiles du foyer. Dans un premier temps, les scénarios d’usages sont liés au divertissement (la box servant par exemple de passerelle entre Smartphones et enceintes connectées pour la musique), mais Eric Denoyer, le DG de SFR, a précisé lors de la conférence de presse que « nous allons utiliser [la Box] pour créer de nouvelles fonctions, avec des nouveautés tout au long de l’année ». Ce qui laisse donc présager des évolutions pour l’offre HOME by SFR aujourd’hui ouverte à tous et compatible avec l’ensemble des box ADSL du marché.
  • Le troisième pilier est celui des contenus avec deux éléments centraux. D’abord la compatibilité de la nouvelle box avec le format 4K grâce au décodage des codecs HEVC et VP9 et au partenariat avec Nagra pour la sécurisation des contenus. Si un doute subsiste quant à la compatibilité avec les derniers standards de la version complète de l’UHD (colorimétrie Rec.2020 et fréquence de rafraîchissement plus élevé du HDR notamment), SFR devient quoi qu’il en soit le deuxième opérateur en France à pouvoir proposer du contenu en 4K après Iliad et sa freebox mini 4K lancée au mois de mars 2015. Alors que les équipements compatibles se multiplient chez les opérateurs partout dans le monde (SKY présente cette semaine sa nouvelle box SKY Q elle aussi compatible 4K), c’est un signe fort pour SFR qui malgré un réseau majoritairement FTTLA devance ainsi Orange, leader sur la fibre optique FTTH ainsi que les opérateurs de bouquets satellites.

Ensuite, la 4K permet à la stratégie de convergence entre les réseaux et les contenus, au cœur du projet industriel d’Altice, de trouver une première application concrète. De fait, pour alimenter ce matériel en contenus 4K, SFR doit lancer d’ici la fin de l’année une chaîne en Ultra-HD/4K avec des programmes provenant du groupe, en l’occurrence MaChaineSport (MCS) dans un premier temps.

Des tests sont menés sur le réseau câble (DVB-C) depuis la fin du mois d’octobre, avec une chaîne « Démo UHD 3D ». Ensuite, SFR reprend la main sur la vidéo à la demande en proposant Zive (offert aux clients qui prendront la nouvelle box), nouveau service par abonnement directement édité par le groupe et qui permettra d’accéder à des contenus 4K. Le catalogue, très axé sur la Famille et la Jeunesse, comporte 5000 titres au lancement dont 100 en 4K avec, parmi eux, 20 films Sony disponibles jusqu’en janvier. Le catalogue sera enrichi en cours d’année 2016 pour passer à 15 000 titres dont 400 promis en 4K. Zive remplace également Canalplay sur les extras des offres de téléphonie SFR poussant la logique de convergence jusqu’aux réseaux mobiles.

zivebox1