Flash NPA – Les archives en ligne

Télévision par satellite : Fransat change de dimension

Le bouquet satellite Fransat se transforme avec une nouvelle identité, le passage de l’intégralité des chaînes de la TNT gratuite en HD et le lancement de quatre packs thématiques. Il s’agit de renforcer la légitimité du satellite comme technologie complémentaire des réseaux terrestres et de développer une plate-forme TV capable de séduire au-delà des oubliés de la TNT.

Constituée en 2009, Fransat est une filiale directe détenue à 100 % par Eutelsat dont l’objectif est d’exploiter et de développer l’offre du même nom, disponible sur le satellite EUTELSAT 5 West A, et qui consiste principalement en un service d’accès par satellite aux chaînes gratuites de la TNT. Fransat a été lancé pour concurrencer l’offre du groupe Canal+ TNTSAT (Astra 1) créée en 2007 pour permette aux 5% de la population non couverte par voie terrestre de bénéficier de la TNT (97% des foyers sont désormais couverts). Fransat a réussi à s’imposer face au bouquet concurrent qui reste commercialisé mais n’est plus recommandé par le CSA depuis le début de l’année 2013 en raison du non-respect des obligations légales (absence de reprise dans le bouquet de plusieurs nouvelles chaînes de la TNT, HD1 et 6Ter au moment de leur lancement). De plus, alors que Fransat propose dans ses packs une carte d’accès sans limite de validité, TNTSAT a fait le choix d’une durée de validité limitée à 4 années, imposant un renouvellement des cartes, facturé aux utilisateurs.

Défendre une position de leader sur la TNT par satellite en France

L’offre Fransat s’adresse en particulier aux foyers situés dans les zones blanches pas ou mal desservies par les réseaux hertziens. D’après Eutelsat, plus de 2 millions de foyers sont équipés en réception Fransat. Le chiffre prend en compte les particuliers ainsi que la TNT gratuite par satellite en collectif (immeubles d’habitation, petits réseaux câblés et collectivités). Il doit être comparé avec le chiffre de 11,7% des foyers français qui utilisent une offre de télévision gratuite par voie satellitaire sans abonnement (soit environ 3,15M de foyers utilisant TNTSAT et Fransat) utilisé lors des débats parlementaires autour de la loi relative au deuxième dividende numérique[1]. Fransat serait donc le premier service d’accès à la TNT gratuite par satellite en nombre d’utilisateurs devant TNTSAT. Mais le chiffre reste modeste comparé à l’ensemble des foyers utilisant le satellite (gratuit et payant) comme mode de réception TV (6,5M environs). En termes de chiffre d’affaires, celui de Fransat s’établit à 8M€ au 30 juin 2014 pour un résultat net à zéro, soit une participation de la filiale qui reste anecdotique à l’échelle du groupe Eutelsat (1,48 Mrd€ au 30 juin 2015).

L’annonce du passage de l’intégralité des chaînes de la TNT gratuite en HD dès le 1er décembre 2015[2] s’inscrit directement dans la mission de complément de couverture avec la volonté de Fransat de participer aux efforts des pouvoirs publics pour le passage à la TNT Haute Définition.

La généralisation de la HD planifiée dans la nuit du 4 au 5 avril 2016, implique le remplacement des équipements MPEG2 SD (Définition Standard) qui ne seront plus compatibles pour recevoir la TNT gratuite (en terrestre comme en satellite). En généralisant la diffusion HD dès aujourd’hui et au moment même où les pouvoirs publics, sous l’égide de l’ANFR, lancent une grande campagne de communication, Fransat apporte sa pierre à l’édifice. Cette diffusion anticipée s’accompagne d’efforts pédagogiques (information du grand public avec notamment deux campagnes publicitaires et information des professionnels) et doit permettre de contribuer à une transition progressive et sans rupture vers la TNT gratuite en tout HD. L’effort risque d’être d’autant plus apprécié qu’il peut permettre des économies. De fait, la loi relative au deuxième dividende numérique et à la poursuite de la modernisation de la télévision numérique terrestre prévoit des dispositifs d’accompagnement avec une aide à l’équipement pour les foyers dégrevés de la contribution à l’audiovisuel public et qui devront acheter un nouveau décodeur HD. En anticipant le passage au tout HD, Fransat peut convaincre ses utilisateurs de renouveler leur équipement sans attendre les aides.

Une plate-forme TV de plus en plus complète pour trouver des relais de croissance

Malgré son poids modeste tant en nombre d’utilisateurs que de chiffre d’affaires, les investissements d’Eutelsat dans la modernisation de l’offre Fransat répondent à des enjeux importants.

D’abord, l’accompagnement des pouvoirs publics dans la transition vers la TNT tout HD permet de rappeler et de défendre l’intérêt du satellite comme un réseau complémentaire. C’est sans-doute essentiel puisque si la complémentarité s’est imposée en 2007, on constate aujourd’hui, comme l’illustre notamment le Plan Très haut débit du gouvernement, que l’ensemble des efforts et des investissements sont tournés vers l’amélioration et l’augmentation de la pénétration géographique des opérateurs de réseaux terrestres. A terme, ces derniers pourraient donc menacer la position du satellite comme alternative aux réseaux terrestres (TNT, câble, IPTV, OTT) pour les foyers français aujourd’hui situés en zones blanches ou grises.

Ensuite, l’offre Fransat représente une vitrine importante pour le cœur de métier d’Eutelsat, les Applications Vidéo (63% des revenus du groupe au 30 juin 2015) et l’accès à la télévision gratuite pour tous les foyers. C’est d’autant plus important que les marchés en développement sont considérés comme le principal relais de croissance du groupe qui souhaite accompagner la fin de la TV analogique et le passage à la télévision numérique terrestre dans plusieurs pays, notamment sur le continent africain.

a

Enfin, la modernisation de l’offre Fransat représente une opportunité sur le marché français. La transition vers la TNT HD implique un changement d’équipement pour une partie des utilisateurs encore dépendants du MPEG-2. Leur nombre, estimé par le rapporteur de l’Assemblée Nationale serait situé entre 1,5 et 2 millions de foyers utilisant le satellite gratuit (TNTSAT et Fransat). Proportionnellement, ce sont donc autour d’un million de décodeurs Fransat qui devront être renouvelés d’ici le mois d’avril 2016. Il s’agit d’une opportunité considérable, et sans-doute unique pour convaincre les utilisateurs d’opter pour les décodeurs les plus modernes, autrement dit les décodeurs HD labellisés Fransat Connect.

Plus onéreux[3] et moins nombreux que les décodeurs HD simples[4], ils permettent d’accéder à de nouvelles fonctionnalités interactives au premier rang desquelles les services HbbTV des chaînes et donc le replay de certaines d’entre elles (8 chaînes de la TNT gratuite) et une offre VOD grâce à la reprise du service MYTF1VOD. Fransat Connect se positionne donc comme une plate-forme de télévision complète d’autant qu’il est possible d’y ajouter de manière optionnelle plusieurs chaînes payantes rassemblées dans quatre mini bouquets thématiques[5].

Fransat utilise son statut initial d’offre complémentaire pour les oubliés de la TNT gratuite afin de se repenser en véritable plate-forme de télévision connectée. Elle occupe à ce titre une place importante dans la stratégie de diversification d’Eutelsat sur les marchés matures qui vise au développement de solutions Triple-Play par satellite disponibles sur 100% du territoire. Fransat, associé à Tooway (l’offre internet haut débit par satellite d’Eutelsat), doit permettre de rentabiliser les investissements importants consentis pour la mise en place d’une infrastructure qui inclut un satellite KA-SAT (9A lancé en décembre 2010) et un réseau de stations terrestres pour commercialiser un service d’accès à Internet de large bande par satellite pour concurrencer les offres des opérateurs télécoms sur le marché grand public en Europe.

a

______________________________________________________

[1]) Le chiffre provient de l’Observatoire de l’équipement audiovisuel au second semestre 2014.

[2]) Une double diffusion en SD et HD des chaînes de la TNT restera assurée jusqu’au mois d’avril 2016. Par ailleurs, Fransat avait déjà commencé la transition en enrichir son offre en HD au mois de septembre dernier avec les chaînes France 4 et France 5, en complément de leur diffusion en SD. 13 autres chaînes nationales gratuites de la TNT (dont France 2) étaient déjà diffusées dans ce format sur Fransat.

[3]) Le prix minimum est d’environ 130€ et peut monter jusqu’à 300€ sur le très haut de gamme

[4]) Fransat proposent 6 décodeurs HD Fransat Connect contre 25 décodeurs HD simples. Il convient d’y ajouter 4 modules CI+ permettant une réception directe de Fransat sur les téléviseurs compatibles (plus de 300 modèles dont l’intégralité des dernières gammes Grundig, LG, Philips et Samsung) sans décodeur externe.

[5]) Cette offre payante reste accessible aux utilisateurs Fransat «simples » qui ne sont pas intéressés par Connect.